Les avantages du Cloud pour les PME

Le Cloud computing est-il adapté aux PME et TPE ?

Le Cloud computing présente vraisemblablement de nombreux avantages. Les grandes entreprises et les multinationales l'ont bien saisi, et utilisent de plus en plus ce modèle. Mais le Cloud est-il adapté aux PME et aux TPE ?

Comment fonctionne le Cloud ?

Pour rappel, le Cloud a pour principe de stocker des données sur un serveur ou un datacenter distant, et non au sein même d'une entreprise. L'entreprise accède ainsi à ces données grâce à un navigateur et une connexion internet.
De nombreux services se sont développés grâce au Cloud : outils de travail collaboratif (modifications et partage en temps réel de documents), logiciels de gestion SaaS, archivage en ligne de données, accès illimité depuis n'importe quel objet connecté à des documents….autant de solutions participant à la productivité d'une entreprise.

Qu'en est-il de la sécurité ?

L'utilisation du Cloud permet en principe une sécurisation optimale des données d'une entreprise. Ce sont les fournisseurs qui assurent la protection physique des serveurs, ainsi qu'un cryptage des données et une surveillance logicielle. Il est cependant préférable de passer par un fournisseur français ou européen, les américains étant soumis au « Patriot Act » permettant aux autorités l'accès aux données sans en informer l'utilisateur.
Beaucoup d'entreprises utilisent encore leurs propres supports physiques de stockage. Même si cette solution présente de nombreux avantages, elle peut s'avérer risquée. Une entreprise n'est jamais à l'abri de vol, de virus ou d'oubli de sauvegarde. Les PME et TPE sont les plus concernées par ces risques puisqu'elles n'ont pas toujours les moyens de déployer un réel service informatique sécurisant pour leurs données.

Les avantages financiers du Cloud

Financièrement, le Cloud computing présente également de nombreux avantages pour les petites entreprises. L'abonnement s'adapte le plus souvent aux besoins réels de l'entreprise, il est donc possible de réduire les frais en souscrivant des services à la hauteur de la structure. Pas besoin de capacité de stockage superflue.
Aussi, le Cloud ne nécessite pas d'investissement mirobolant : le paiement s'effectue en fonction de l'utilisation. C'est l'entreprise qui décide des services dont elle a besoin, et paye en conséquence.
Finalement, le Cloud permet des économies de maintenance et de mise à jour : c'est au fournisseur de prendre à sa charge ces opérations souvent coûteuses pour une entreprise de petite taille.

Source